5 leçons de Vie issues des expériences aux frontières de la mort
5 leçons de Vie issues des expériences aux frontières de la mort

5 leçons de Vie issues des expériences aux frontières de la mort

« Je m’étais souvenu là-haut de qui j’étais vraiment et réellement. J’étais le citoyen d’un univers stupéfiant par son immensité et sa complexité, et dirigé entièrement par l’amour.« 

Docteur Eben Alexander, « La preuve du paradis »

Les expériences aux frontières de la mort ou N.D.E. ont fait l’objet de nombreuses recherches, et les récits des experiencers (c’est le nom donné par les scientifiques aux personnes qui ont fait cette expérience de mort imminente) ont été compilés, analysés, synthétisés de manière rigoureuse. Il en ressort de nombreux aspects extrêmement intéressants et bouleversants pour nos modes de pensée habituels.

Les récits de ces personnes passées pour quelques instants « de l’autre côté du voile » nous offrent une toute autre vision du sens de la vie, et de ce que nous sommes en tant qu’êtres humains.

Dans cet état d’expansion de leur conscience, les experiencers sont entrés en contact avec une infinité de connaissances. Ils ont eu le sentiment de saisir le sens profond de leur vie, et de la Vie en général.

Ils sont unanimes quant au fait que ce qu’ils ont perçu à ce moment-là était beaucoup plus réel que leurs perceptions habituelles, exactement comme s’ils se réveillaient d’un rêve, et renaissaient à la véritable réalité.

Loin de dévaloriser leur expérience terrestre, l’accès à cet état de conscience a redonné à leur incarnation un sens et une valeur supérieurs. Ils ont retrouvé émerveillement, intérêt et gratitude envers la vie.

Quelles sont donc ces leçons de vie qu’ils ont ramenées de l’autre rive ?

Qu’ont-ils compris lors de leur incursion de l’autre côté du voile, et surtout, quels enseignements positifs et utiles pouvons-nous en tirer pour nos propres vies ? C’est ce que nous allons découvrir ici…

1. Notre conscience est immortelle

Les informations transmises par les N.D.E. montrent que notre conscience n’est pas détruite par la mort du corps physique. Les faits sont là, indubitables et consignés scientifiquement : la conscience peut exister indépendamment du cerveau. Une évidence pour les sociétés traditionnelles proches de leur intuition, mais un scoop pour nos sociétés matérialistes et pour nos modèles de réalité ultra-réducteurs.

Ainsi, comme l’a résumé le Dr Elisabeth Kübler-Ross, grande pionnière de l’accompagnement de fin de vie, « La mort n’est qu’un passage dans une autre forme de vie sur une autre fréquence.« 

Parmi les nombreux témoignages d’expériences aux frontières de la mort, le récit du Dr Eban Alexander, relaté dans son livre « La preuve du paradis » est particulièrement remarquable. En effet, Eben Alexander est un grand neurochirurgien, formé au moule du matérialisme. Il explique que ce qu’il a vécu lors de sa NDE était en contradiction totale avec ce qu’il avait appris au cours de ses années d’études. En tant que médecin, il pensait que les expériences aux frontières de la mort n’étaient que de belles fables créées pour mieux supporter l’inéluctable fin de la vie.

Mais son point de vue a radicalement changé suite à sa NDE. Il témoigne : « Mon expérience m’a montré que la mort du corps et du cerveau n’est pas la fin de la conscience, que l’expérience humaine continue au-delà de la tombe. »

Les experiencers reviennent avec la certitude que la mort ne détruira pas leur conscience, bien au contraire : ils se sont sentis encore plus vivants de l’autre côté. Ils perdent de ce fait toute peur de la mort.

Et en perdant la peur de mourir, ils perdent en même temps la peur de vivre ! Ils osent expérimenter, se tromper, prendre certains risques, car ils savent qu’en réalité, ils ne craignent rien. Comme l’exprime Anita Moorjani dans son livre « Diagnostic incurable, mais revenue guérie suite à une NDE : »Quand la mort ne suscite plus de rejet, il ne reste plus grand chose qui puisse encore nous faire peur, étant donné qu’elle représente le pire des scénarios envisageables. Et si le pire ne nous impressionne pas, que reste-t-il ? »

En effet, derrière toutes nos peurs, se cache en réalité la peur de la mort. Même si à première vue, elles paraissent sans aucun rapport. Ainsi par exemple, si vous avez peur d’afficher votre véritable personnalité, votre spiritualité et votre lumière, c’est la peur du rejet qui se cache derrière. En apparence, aucun rapport avec la peur de la mort, me direz-vous…et pourtant…pour l’inconscient, être rejeté, banni du groupe équivaut à un danger de mort. En effet, dans la mémoire de l’espèce humaine, la survie était impossible si le lien au clan était rompu. La peur de la mort est donc bien là, cachée derrière toutes les histoires que nous nous racontons et qui nous empêchent de vivre vraiment et pleinement la vie que notre âme nous incite à vivre.

Ce rappel de notre immortalité donné par les NDE est donc important pour la conduite de notre vie. Il nous replace dans une perspective plus vaste, plus sécurisante et plus dynamisante. Nous pouvons prendre certains risques, écouter l’appel de notre âme, suivre notre joie sans crainte. Tant que l’heure de la fin de notre expérience terrestre n’a pas encore sonné, nous serons protégés. Et lorsque ce sera l’heure, ce ne sont pas le néant et la séparation qui nous attendront, mais la lumière, l’amour et le réconfort du retour à la maison.

Ainsi, les NDE nous invitent à garder la conscience de notre immortalité pour oser vivre pleinement notre vie terrestre.

2.L’Amour est le fondement de l’Univers

Ecoutons encore le Dr Eben Alexander, qui écrit ceci : »L’amour est sans aucun doute la base de toute chose. C’est la réalité des réalités, la glorieuse et insondable vérité qui existe ou existera jamais. »

Comme la grande majorité des experiencers, il témoigne que l’amour est véritablement le cœur et le fondement même de la création, même si notre état de conscience ordinaire ne nous permet que rarement de le percevoir clairement. Tout simplement parce que nous ne percevons que ce que le filtre de notre cerveau laisse passer.

Le plus étonnant est que de nombreux physiciens quantiques se sont connectés à une vision spirituelle du monde où l’amour tient une place fondamentale dans la création de l’Univers. Ainsi David Bohm, l’un des grands physiciens quantiques, résume ses conclusions : » En somme, l’énergie elle-même est amour…la nature ultime de l’univers est une énergie d’amour. » A la croisée de ces chemins entre la science et la spiritualité, le Dr Eben Alexander le confirme : »rien ne pourrait me convaincre qu’il ne s’agit pas là de la plus grande vérité émotionnelle de l’Univers, mais également de la plus grande vérité scientifique. »

Lors de leur NDE, les experiencers sont baignés dans un amour d’une qualité incroyable et indicible, dont ils n’ont jamais fait l’expérience sur terre. Tom, un experiencer, témoigne dans le livre de Patrice Van Eersel « La source noire »: » Voyez-vous, je suis amoureux de ma femme et j’ai deux gosses que j’adore. Et bien, tout cet amour pris au maximum de son intensité, et même si j’y ajoute tout l’amour que j’ai éprouvé dans ma vie, cela ne constitue pas un pourcentage chiffrable de l’amour que j’ai ressenti en présence de la lumière. Un amour total, infini. »

Anita Moorjani témoigne de la même sensation : « L’amour inconditionnel et l’acceptation étaient incroyables. C’était comme si j’étais enveloppée dans l’unité, la pure essence de chaque être et créature vivante, sans leurs souffrances, leurs maux, leurs drames et leur égo ». Elle ajoute : »En fait, l’énergie universelle de la force de vie est amour, et je suis composée d’énergie universelle ».

L’amour est l’information originelle, à son plus haut degré de perfection. Il est le fondement de la création.

Ainsi, il est logique que l’amour soit le plus grand guérisseur auquel nous puissions faire appel. Derrière toute guérison, il y a toujours une reconnexion à l’amour: de soi, des autres, de la vie…

Le cas médical d’Anita Moorjani illustre de manière particulièrement spectaculaire la puissance guérisseuse de l’amour. Lors de sa NDE, elle a baigné dans cette énergie d’amour inconditionnel. Cette énergie avait la capacité de guérir son corps physique, si elle faisait le choix de revenir sur Terre. Elle a choisi de revenir dans son corps, et de manière totalement inexplicable et incroyable pour la médecine, son corps épuisé par un cancer en phase terminale est revenu à la santé en quelques semaines.

A son retour, elle a écrit son livre qui a rencontré un grand succès, dans lequel elle transmet ce conseil : » La seule solution universelle que je peux proposer est de vous aimer vous-même de manière inconditionnelle et d’être vous-même sans crainte. C’est la leçon la plus importante que j’ai tirée de ma NDE. »

Ainsi, les NDE nous invitent à nous souvenir que l’amour est le plus puissant guérisseur, qu’il est le fondement même de la Vie, et qu’il est à notre disposition à tout moment.

3. Tout dans notre vie a un sens

La Vie est structurée et orchestrée par une force d’une intelligence colossale, qui ne laisse aucune place au hasard.

Comme l’a déclaré un astrophysicien, la vie avait à peu près autant de chances d’apparaître par hasard qu’un ouragan soufflant sur un tas d’ordures aurait eu de chances de faire apparaître spontanément un Boeing 747… Ou encore Einstein, qui a déclaré: « L’idée que l’ordre et la précision de l’Univers, dans ses aspects innombrables, seraient le résultat d’un hasard aveugle est aussi peu crédible que si, après l’explosion d’une imprimerie, tous les caractères retombaient par terre dans l’ordre du dictionnaire. »

A la lumière de la science de pointe, l’Univers apparaît comme un Cosmos, un ensemble extraordinairement structuré et ordonné par une force intelligente. Cette force, qui orchestre la minuscule danse des atomes jusqu’au mouvement des planètes dans l’infinité des galaxies, est également à l’œuvre dans notre vie. Elle orchestre les événements, les rencontres, les synchronicités avec une précision inconcevable pour notre cerveau. Pour notre égo, pour notre émotionnel, tout cela paraît souvent absurde et injuste. Nous sommes immergés dans notre petit scénario, et nous perdons de vue le grand scénario qui se déroule en arrière-plan.

En effet, si vous essayez de regarder un tableau en vous plaçant à un centimètre de la toile, vous n’en percevrez ni la beauté, ni le sens. Mais si vous vous placez à bonne distance, avec le recul nécessaire, tout s’ordonnera comme par magie en un Tout sensé.

Ainsi, les NDE nous invitent à comprendre que le hasard n’existe pas et que notre vie est divinement orchestrée dans le sens de notre évolution.

4.La vie est un jeu

« La vie est un jeu !?! Mais vous plaisantez ! Ma boîte vient de déposer le bilan, et on m’a diagnostiqué un cancer il y a trois mois…tout cela est tragique, la vie est dramatique ! »

Point de vue intéressant…mais limité au regard de la petite conscience du petit personnage incarné en Robert.

Robert, tellement absorbé dans les soucis de l’incarnation, a complètement oublié un petit détail : il a oublié qu’il est un être divin, puissant, créateur, qui a choisi de mettre ces cailloux sur son chemin de vie pour se réveiller à sa vraie nature spirituelle. Et retrouver le chemin de sa joie et de son accomplissement grâce à sa faillite et à son cancer….

Ainsi, lorsque nous sommes embourbés dans nos luttes, dans nos émotions difficiles, et que nous nous sommes complètement identifié au personnage que nous incarnons dans cette vie, nous perdons de vue le fait que la vie est un jeu, et n’est pas sensée être aussi difficile. Un jeu avec des tests, des défis, des niveaux de difficulté, certes, mais un jeu tout de même.

Nos yeux sont tellement rivés sur nos factures, qu’ils se ferment peu à peu à la magie de la vie.

Pourtant, le but de l’incarnation est aussi et avant tout de s’amuser et de prendre du plaisir. Les êtres de lumière, les guides et les anges qui nous accompagnent ont d’ailleurs souvent un délicieux sens de l’humour. Ils nous invitent toujours à adopter un point de vue plus élevé, à nous extirper des basses vibrations de nos dramas, loin du champ de bataille, dans un espace de paix. C’est d’ailleurs là que se trouvent toutes les solutions à nos différents problèmes.

La vie n’est pas sensée être un combat, elle ne le devient que parce que nous résistons au flux, à l’appel de notre âme. C’est ce rappel que viennent nous donner les experiencers, celui de ne pas prendre la vie trop au sérieux et au drame, et de garder vivante notre étincelle de la joie et du jeu.

Ainsi, les NDE nous invitent à entrer pleinement dans le jeu de la Vie, à retrouver humour et recul, et à nous reconnecter à ce qui nous amuse et nous met en joie. Ce sont nos meilleures boussoles.

5. Nos épreuves et nos défis sont parfaitement adaptés à notre évolution

Les experiencers nous transmettent le message que nous sommes des êtres en évolution, que la Terre est une planète-école, avec de nombreux niveaux de conscience différents…ce qui fait toute sa richesse et ses difficultés. Nous l’oublions parfois, mais la vie physique est une expérience que nous avons choisie volontairement, un processus d’apprentissage où chaque évènement sert parfaitement notre croissance, même si nous ne sommes pas à même de le percevoir sur le moment

Ainsi, derrière les cadeaux mal emballés de la vie, il y a toujours un nouveau palier pour notre évolution…si nous voulons bien relever le défi qui se présente à nous. Face à ces invitations à évoluer données par la Vie, nous avons toujours le choix : refuser ou accepter. Combattre ou transmuter. Nous victimiser ou nous élever. Haïr ou aimer.

Je suis sûre que vous aussi, vous avez en mémoire un défi que la vie vous a présenté, et vis-à-vis duquel vous vous êtes dit « Là, ça ne va pas le faire, je ne vais pas arriver à surmonter ça ». Et pourtant, vous l’avez fait ! Vous êtes toujours là, et vous avez découvert des forces insoupçonnées en vous. Vous avez grandi et vous avez appris.

Il existe bien-sûr d’autres voies d’évolution que la souffrance. Mais lorsque nous sommes trop profondément éloignés de notre route, notre âme et la vie ne trouvent que cette solution pour nous réveiller.

Et au fond de nous, nous savons bien que si notre vie se limitait à siroter un cocktail sur une plage des Caraïbes🥥🧉 , nous finirions par nous ennuyer ferme au bout de quelque jours (semaines ?). Non ? 🙂

La Conscience ne cherche pas le confort, elle cherche la joie et l’évolution. Et si cela doit passer par le fait de brûler nos anciens schémas, elle le fera sans hésiter. Comme un bon parent, elle connaît notre potentiel beaucoup mieux que nous. C’est comme si elle nous disait « Viens, avance, tu peux le faire! » Ainsi, même si nous pensons l’inverse sur le moment, nous avons toujours la capacité de surmonter les épreuves que nous rencontrons, parce qu’elle sont adaptées au niveau du jeu que nous avons atteint.

Les experiencers nous disent ainsi que les grands évènements ou rencontres de notre vie, qu’ils soient heureux ou difficiles, ont été choisis avant de descendre dans l’incarnation, en accord avec notre scénario de l’âme, notre programme d’apprentissage et les blessures que nous avons choisi de libérer.

Même si certains d’entre eux ont vécu des expériences tragiques, comme un viol, un lourd handicap ou la mort d’un enfant, aucun n’en revient avec l’idée que la vie n’a pas de sens et qu’elle est dramatique. Au contraire, ils découvrent que chaque évènement de leur vie trouve sa place dans un processus d’apprentissage sur mesure, parfaitement ciselé et orchestré.

Ainsi, les NDE nous invitent à prendre du recul sur nos difficultés, à garder la foi dans le plan divin, tout comme en notre capacité à traverser ce qui nous est présenté.

Le mot de la fin

Selon le Dr Melvin Morse, les N.D.E. sont la passerelle qui permet de comprendre les secrets spirituels de l’univers. Il écrit dans son livre « La divine connexion »: « Le grand message qu’elles nous transmettent est que notre vie a un sens, que nous sommes aimés et que la mort n’existe pas. »

Les travaux sur les NDE représentent ainsi un apport de grande valeur dans notre compréhension de ce que nous sommes véritablement, et de ce que représente notre existence terrestre. Ils sont un élément majeur pour le nouveau modèle de réalité.

La mort emportera nos possessions matérielles et notre statut social. Elle ne nous laissera que l’essentiel. Cet essentiel peut se résumer en une seule question, souvent entendue par les experiencers lors de leur passage dans l’autre monde, et qui peut se formuler ainsi : Comment as-tu progressé dans la conscience et l’amour ?

Avant de nous quitter, j’aimerais vous partager un passage qui m’a particulièrement marquée dans le livre d’Eben Alexander, et qui me paraît résumer de manière forte tout ce qui a été dit dans cet article. Il s’agit d’un message qu’il a reçu lors de son incursion dans l’autre monde, alors que son électroencéphalogramme était plat, mais que sa conscience était toujours parfaitement active. Le voici :

« Le message avait trois parties et si je devais les traduire en langage terrestre, je dirais quelque chose comme ceci:

Tu es aimé et chéri, totalement, pour toujours.

Il n’y a rien dont tu doives avoir peur.

Il n’y a rien que tu puisses faire mal.

Le message coulait en moi accompagné d’une immense et folle sensation de soulagement. C’était comme si on me donnait les règles d’un jeu auquel j’avais joué toute ma vie sans jamais pleinement le comprendre. »

Cet article vous a plu ? Partagez-le à un proche à qui il pourrait bénéficier en copiant ce lien. Merci à vous !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez