Votre karma, son impact et sa libération: l’essentiel de ce qu’il faut savoir
Votre karma, son impact et sa libération: l’essentiel de ce qu’il faut savoir

Votre karma, son impact et sa libération: l’essentiel de ce qu’il faut savoir

« Le karma est l’éternelle affirmation de la liberté humaine…Nos pensées, nos paroles et nos actes sont les cordes du filet que nous jetons autour de nous »

Swami Vivekananda

Une énième rencontre prometteuse où après quelques semaines, le prince supposé charmant se transforme en crapaud, et la princesse en reine despotique…

Un compte en banque qui flirte trop souvent avec la zone rouge…

Des obstacles, des difficultés que l’on ne comprend pas, et qui se répètent…

La tentation est alors grande de se dire « c’est mon karma« . Explication fourre-tout, pratique, mystérieuse, presque magique, qui peut parfois nous servir d’excuse pour ne pas nous remettre en question et rester fataliste.

Pourtant, comprendre le véritable rôle du karma dans notre vie est un aspect fondamental qu’il nous faut souvent aborder si nous voulons être plus épanoui et dénouer certains blocages.

Le karma fait en effet partie des 3 causes majeures des souffrances et difficultés que nous rencontrons.

Les deux autres sont les blessures de l’enfance, et notre héritage transgénérationnel. Ces aspects sont quasiment toujours reliés entre eux, et s’influencent mutuellement. En effet, nous nous incarnons dans telle ou telle famille, avec tel bagage transgénérationnel et telle enfance, en fonction de notre karma et de ce que nous avons choisi de libérer dans cette vie.

Le travail sur le karma et sa libération peuvent parfois être spectaculaires dans leurs effets. C’est un dossier que nous devrons ouvrir tôt ou tard si nous voulons nous alléger de nos mémoires, et libérer ce qui bloque notre vie.

Voici alors un récapitulatif de tout ce qu’il faut savoir sur le karma, afin de mieux connaître ce sujet important pour notre évolution et notre guérison sur tous les plans.

1. Tout ce que j’émets me revient tôt ou tard

La loi d’Action et de Réaction nous dit que ce que nous émettons comme pensées, émotions, paroles, ou actions nous reviendra tôt ou tard, dans cette vie ou dans une prochaine vie. Chaque action/énergie que nous émettons revient vers nous, exactement comme un boomerang. Nous récoltons ce que nous avons semé.

Avec les nouvelles énergies présentes sur Terre, le délai de retour s’est accéléré. Lorsque nous émettons des pensées ou actions négatives à l’égard d’une personne, nous attirons plus rapidement de la négativité dans notre propre vie. A l’inverse, lorsque nous ressentons de la gratitude, de la joie, ou que nous offrons un don venant du cœur, ces énergies d’amour nous sont retournées décuplées, beaucoup plus rapidement qu’il y a encore 10 ans.

Cette loi est toujours à l’œuvre en permanence et pour tout le monde, que nous la connaissions ou non, que nous y croyions ou non. Elle nous invite à agir avec responsabilité, conscience et amour.

2.Le karma n’est pas une punition

Parmi les compréhensions erronées du Karma, figure en bonne place l’idée qu’il serait une punition pour nos mauvaises actions. Pourtant, en réalité, la finalité de cette loi n’est pas de punir, ni de récompenser, mais de devenir plus conscients des conséquences de nos actes, et de développer notre capacité à aimer.

C’est ainsi que cette loi sert notre évolution. Le karma n’est pas là pour nous soumettre aux situations de souffrance, comme enchaînés à un poteau de torture jusqu’à ce que nous ayons suffisamment expié et payé notre dette jusqu’au dernier centime. Croire cela nous maintient dans l’impuissance et la stagnation, ce qui s’oppose à l’évolution !

Au contraire, le point de vue spirituel nous apprend que nous sommes puissants, et que notre pouvoir se situe dans l’instant présent. En conséquence, nous pouvons nous libérer de notre karma à tout moment.

Ainsi, la notion de karma ne doit pas nous rendre fatalistes, puisque tout peut être libéré et guéri. Répéter des choses comme « je n’y peux rien, c’est mon karma » relève de la superstition, et ne nous aide en rien. Si un guérisseur ou un voyant vous dit que vous ne pourrez jamais vous sortir d’un problème en raison de votre karma, fuyez-le !

Dans son excellent livre « Artisans de leur guérison », le Dr Tal Schaller raconte le cas de Larissa, une jeune fille atteinte de myopathie, qui entreprit un important travail de guérison de ses mémoires passées dans le but d’améliorer son état de santé. Elle témoigne ainsi : « Surtout, je comprends que rien n’arrive par hasard. Je suis responsable de tout ce qui m’arrive, et tout ce qui survient dans ma vie a pour but de me faire avancer vers la pleine conscience et l’amour inconditionnel !  » Elle poursuit avec le récit d’une connexion à sa sagesse intérieure : »Dans ce lieu sacré, j’ai soudain vu des scènes de mes vies antérieures pleines de violences exercées sur autrui, et un être lumineux est apparu pour me dire que je devais cesser de me juger pour ces actes, parce que ces jugements étaient la cause principale de la myopathie dont je souffre dans cette vie-ci. Par télépathie, il me fit comprendre que cette idée d’avoir été destructrice revenait me hanter aujourd’hui sous la forme d’un désir d’autodestruction de mon propre corps. » Grâce à un travail de guérison, de pardon et une approche holistique, sa myopathie a bel et bien régressé jusqu’à retrouver l’usage de ses jambes, aussi incroyable que cela paraisse lorsque nous nous référons au modèle matérialiste dominant la médecine, et limitant notre conception de ce qui est possible et de ce qui ne l’est pas.

3.Les traumatismes de vos vies passées affectent votre vie présente

Au cours de nos différentes incarnations, nous avons vécu bon nombre de situations traumatiques, et nous sommes parfois morts dans des conditions difficiles, voire insoutenables. Ces situations traumatisantes ont laissé des empreintes dans nos corps énergétiques et dans nos mémoires subconscientes. Une partie de notre âme est restée bloquée en chemin, figée dans la situation traumatique. C’est d’ailleurs cette partie en souffrance que les chamanes viennent secourir lorsqu’ils pratiquent le recouvrement d’âme.

Ainsi, par exemple, de nombreux thérapeutes sont porteurs de mémoires de persécution, où ils ont été brûlés vifs sur les bûchers de l’Inquisition, bannis de leur communauté, pendus, enfermés pour le restant de leurs jours dans un sombre cachot, pour avoir eu le malheur de conseiller quelques herbes, soigner avec le magnétisme ou lire les astres…A l’époque, il suffisait d’avoir les cheveux roux et de vivre à l’écart des dogmes religieux pour être accusée de sorcellerie, traquée et brûlée vive en place publique…

Ceci explique souvent pourquoi, au moment de se lancer, ces praticiens ressentent une grande peur de se rendre visibles, de proposer leurs précieux services au monde. Ils peuvent même s’auto-saboter en faisant tout pour ne pas réussir, ou en restant dans un job qui est complètement à côté de leur véritable vocation.

Peut-être qu’en lisant ces lignes, vous sentez que cela vient toucher quelque chose en vous…c’est le signe qu’il est temps d’effectuer un petit nettoyage de vos mémoires pour retrouver plus de liberté dans votre vie ! 😉

Les traumatismes de nos vies antérieures peuvent nous bloquer ou nous limiter dans n’importe quel domaine de vie. Une personne tuée par jalousie pour sa richesse peut s’interdire l’accès à l’abondance dans cette vie, par peur inconsciente de revivre ce traumatisme. Une autre détestera les lieux clos pour avoir été emmurée vivante. Une autre, morte de faim, ne pourra s’empêcher de se ruer sur la nourriture « tant qu’il y en a »… la liste est infinie.

Pour vous donner un exemple personnel, j’ai très longtemps eu la phobie de prendre des crises de tétanie, après avoir vu une copine de lycée qui en avait régulièrement. Ma vie a basculé dans une sorte de cauchemar éveillé lorsque j’ai connu l’existence de ce symptôme. J’y pensais du matin au soir, persuadée que cela allait m’arriver à moi aussi, et que ça allait être horrible. J’avais des attaques de panique qui faisaient de chaque journée au lycée et à la faculté un combat. J’ai gardé cette terreur pendant des années, jusqu’à ce que je libère des vies où j’étais morte du tétanos, dans d’atroces souffrances…ma peur, pour laquelle je m’étais critiquée et culpabilisée de ne pas réagir comme tout le monde, n’était pas le signe que j’étais faible, mais simplement que j’étais sous l’emprise d’une mémoire traumatique. Il arrive ainsi que nos phobies trouvent leur origine dans nos vies passées.

4.Tour à tour victime et bourreau : et si on sortait du cycle infernal ?

« Tu me le paieras ! Je ne te pardonnerai jamais ce que tu m’as fait ! »

Lorsque nous prononçons ce genre de phrases, les ressentant au plus profond de nos tripes, nous nous enchaînons à la personne avec un fil d’acier d’un point de vue karmique.

Au cours de nos incarnations, nous avons joué tous les rôles, pour expérimenter le point de vue du bourreau, de la victime et du sauveur. De vie en vie, nous retrouvons les personnes avec qui ces schémas ne sont pas réglés. L’histoire se répète, encore et encore, jusqu’à ce que notre conscience et notre amour s’éveillent !

Ainsi, le pardon nous permet de nous libérer des liens karmiques douloureux qui nous enchaînent à une personne, dans un cycle sans fin où nous sommes tour à tour bourreau puis victime. Jusqu’à ce qu’enfin, nous brisions le cercle, en augmentant notre capacité à aimer.

Don Miguel Ruiz écrit dans « La maîtrise de l’amour » : « Vous créez votre karma, et vous devez ensuite le payer. Vous voyez comme vous êtes puissant ! Il est pourtant facile de briser les vieux karmas. Vous n’avez pas à souffrir, vous n’avez rien à payer : tout est fini. Si vous parvenez à vous pardonner, le karma disparaît simplement comme ceci. A partir de là, vous pouvez tout redémarrer. La vie devient alors facile, parce que le pardon est la seule façon de nettoyer des plaies émotionnelles. Le pardon est la seule manière de guérir. »

5.Vœux, pactes et engagements

Savez-vous que les vœux que vous avez passés dans d’autres vies sont encore actifs aujourd’hui si vous ne les avez pas résiliés ?

Les vœux de pauvreté, de chasteté, de fidélité à un ordre religieux ou à une personne peuvent encore vous limiter et perturber votre vie…par exemple en vous maintenant dans un célibat subi ou dans une situation financière difficile. Ces vœux et allégeances agissent alors comme un programme qui limite votre liberté et bloque l’accès à ce que vous souhaitez manifester dans votre vie actuelle.

Ces contrats peuvent par exemple vous maintenir enchaîné à une personne malgré vous, alors que vous voulez passer à une autre étape de votre vie et tourner la page. Fort heureusement, ces pactes, vœux et engagements peuvent être rompus et dissous à tout moment. Votre libre-arbitre vous permet d’annuler vos engagements.

Et si vous le souhaitez, vous allez pouvoir le faire dès aujourd’hui, puisque je vous offre le protocole de dissolution des vœux qui m’a été enseigné par Emmanuel Ferran, et que j’utilise en séance. Vous pouvez télécharger votre protocole offert ici. C’est un protocole que vous pouvez faire seul sans souci, au calme, pourquoi pas en allumant une bougie. Pensez à bien vous hydrater au cours des heures qui suivent.

6. Les armes éthériques

Lorsque vous avez été victime d’une arme dans une vie antérieure, comme un coup de poignard, une flèche, une lance, et que cette arme vous a été fatale, il y a de fortes chances que vos corps énergétiques portent encore la mémoire de cette arme, et soit visible par un clairvoyant.

Des douleurs récurrentes, alors que tous les examens médicaux ne révèlent rien d’anormal, une fragilité sur un organe, des fuites énergétiques…tous ces symptômes peuvent être dus à la présence résiduelle d’une arme éthérique dans votre corps. Un de mes amis a par exemple eu une crise cardiaque dont il avait beaucoup de mal à se remettre. Etant ouvert à l’énergie, il alla consulter une énergéticienne en complément de ses traitements, qui vit tout de suite une lance plantée au niveau de son cœur. Elle retira cette arme, colmata les brèches. Suite à cette séance, sa récupération fit un bond en avant spectaculaire…

7. Récupérer les dons et les talents de nos vies passées

Au cours de nos vies, nous avons eu l’occasion de développer certains talents, comme une habileté particulière pour la musique, la danse, l’écriture, le travail manuel, le magnétisme, l’éducation des enfants, la gestion des groupes…c’est ce que nous appelons parfois des « dons », alors que ce ne sont pas vraiment des dons, mais des aptitudes développées dans nos autres vies.

Lorsque ces vies se sont assez bien passées, nous retrouvons facilement ces talents, souvent dès notre enfance. Mais là où ça coince, c’est lorsque ces vies se sont mal terminées…imaginons un peintre empoisonné par jalousie envers son succès. Au moment de sa mort, il sait très bien pourquoi il meurt, et se jure de ne plus jamais laisser briller son talent, vu ce que cela lui a coûté. Lorsqu’il renaît dans une autre vie, il a oublié sa promesse et son traumatisme, mais son âme, elle, n’a pas oublié. Elle va donc geler son talent, et il risquera de se sentir insatisfait, incomplet, comme s’il lui manquait quelque chose d’important. Bien-sûr, il lui manque une partie de son identité, de sa lumière !

Il nous est donc utile de récupérer nos talents laissés abandonnés sur le bas-côté de la route, pour vivre en pleine possession de nos moyens et exprimer tout notre potentiel.

8. Karma, loi de l’attraction et pouvoir de manifestation

Pour certaines personnes, il est facile d’utiliser la loi de l’attraction. Elles manifestent facilement leurs désirs, et leur vie se transforme pour le meilleur…

Pendant ce temps, d’autres s’acharnent à visualiser pendant des heures, essayent les affirmations, la méditation, et pourtant, rien ou presque ne change. Elles en concluent que la loi de l’attraction est une arnaque et « ne marche pas ». Certains, particulièrement énervés, ont même formé aux Etats-Unis des clubs de déçus de la loi de l’attraction.

En réalité, ces différences ne s’expliquent pas par le fait que la loi de l’attraction ne fonctionne pas, ou seulement pour quelques individus plus chanceux ou bénis des dieux.

Elles trouvent leur origine dans le fait que nous n’avons pas tous les mêmes bagages, croyances, et mémoires. Certains d’entre nous appuient de toutes leur force sur l’accélérateur, sans se rendre compte qu’ils ont en même temps le pied enfoncé sur le frein…ils s’épuisent, se lassent, se découragent, car rien ou presque ne se passe.

C’est un aspect qui n’a pas été abordé dans les best-sellers comme « Le Secret », et beaucoup s’y sont cassé les dents. En effet, pour pouvoir devenir des créateurs conscients de notre réalité, nous devons nous alléger de nos mémoires limitantes, de tout ce qui nous plombe et nous empêche de nous élever.

Dans cette optique, nous devons parfois, pour ne pas dire souvent, faire un petit nettoyage de nos vies passées. Nul besoin de tout traiter (une vie n’y suffirait pas !), mais seulement de cibler les points qui stagnent et bloquent dans notre vie. Une fois allégé, nous pourrons manifester beaucoup plus facilement ce que nous voulons voir se réaliser dans notre vie, en accord avec les aspirations de notre âme.

Cet article vous a plu, aidé ou inspiré ? Vous pouvez soutenir mon travail en le partageant via ce lien. Merci à vous !

13 commentaires

  1. Françoise CHARLES

    Merci Anne pour cet article très complet et qui m’a beaucoup parlé.
    Je me suis en effet reconnue dans le paragraphe 5 et surtout dans le 3.
    C’est décidé, je vais faire le ménage !
    Car je sens que quelque chose de grand est à venir et qu’il faut que je passe par des phaes difficiles et compliquées.
    Ces lectures me sont précieuses et m’aident énormément dans mon évolution et mon futur travail de praticienne énergétique.
    Merci infiniment. Prenez soin de vous

  2. Louise de La Bruère

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt la description sur le karma.

    Les deux points qui m’ont particulièrement touchée sont :

    – Parvenir à me pardonner tous mes erreurs passés. J’ai tellement de difficulté à le faire!

    – Voeux, pactes et engagement. Je crois que c’est mon cas. J’ai fait des voeux temporaires dans la vie
    religieuse. Je me sentais à ma place. Mais, je n’arrivais pas à prononcer les voeux perpétuels. Je suis donc
    sortie. J’ai fréquenté un jeune homme. J’avais 31 ans. Aujourd’hui, j’ai 75 ans. Au moment où j’avais décidé de me marier, acheté ma robe de mariée, les alliances et envoyé les invitations, j’ai paniqué. Je croyais paralyser. Un psychologue m’avait dit: « Plonge et tout se règlera. » Le prêtre me dit que c’est une réaction normale avant de prendre un tel engagement. J’ai fait confiance à ces dires plutôt qu’à mon ressenti et je me suis mariée. Cet engagement me hante encore aujourd’hui à un point tel que je n’arriva pas à m’épanouir et aimer pleinement. J’ai de la difficulté à me pardonner de ne pas avoir été une bonne conjointe et une bonne mère pour mes enfants. Je me sens comme quelqu’un qui n’est jamais bien nulle part. Je ne sais trop comment me sortir de cette prison.

    1. Bonjour Louise, merci pour votre témoignage. La libération des vœux va sûrement vous aider. Vous pourriez aussi prendre la fleur de Bach Pine (le pin sylvestre) contre la culpabilité excessive pour vous aider dans votre cheminement de libération. Courage à vous, vous avez fait déjà beaucoup de chemin en prenant conscience de cela 🙂 et vous êtes sur la bonne voie.

  3. Josyane

    Merci Anne pour cet article qui me parle beaucoup dans la peur de me rendre visible dans certains domaines de vie certainement liée à des traumas passés
    Heureusement aujourd’hui les bûchers n’existent plus
    et le regard et le jugement d’autrui change
    Gratitude pour cette prise de conscience

  4. Ping :Les 10 plus grands ennemis de votre taux vibratoire, et leurs solutions – Sur le chemin de la Guérison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez